Les femmes du Burkina Faso recyclent et créent !
Sacs, tissus et objets à base de sachets plastiques recyclés.
Groupe d'Action des Femmes pour la Relance Économique du Houet

Human Chains for Fair Trade and the Planet PDF Imprimer Envoyer

Le 13 mai 2017, la Journée mondiale du commerce équitable, les gens de la chaîne d'approvisionnement du commerce équitable, les partisans et les consommateurs du monde entier ont créé des chaînes humaines pour montrer leur soutien au commerce équitable et à la planète. Cette vidéo est également une brève introduction sur le concept de commerce équitable et comment vous pouvez être un agent pour le changement #AgentForChange #FairTradeDay #FairTrade.

Source: https://vimeo.com/222197525?ref=fb-share&1

 

 

 

 
GAFREH - Groupe d'Action des Femmes pour la Relance Economique du Houet PDF Imprimer Envoyer
Photo Mme Christiana Lamizana
Mme Christiana Lamizana préside le Groupe d'Action des Femmes pour la Relance Economique du Houet (GAFREH) depuis sa création, en 1995. A ses débuts, ce collectif d'associations n'en comptait qu'une trentaine. En 2008, le Groupe d'Action regroupe 117 associations membres. Nous avons rencontré la présidente en mars 2004, et la trésorière, Mme Ilboudo, elle-même présidente d'un collectif de femmes de ramassage d'ordures dans son quartier, Saniya ("propreté" en dioula), nous avait reçues en août 2007. En 2008, Courants de Femmes a rencontré la présidente madame Lamizana, ainsi que Karidja TRAORE, la salariée du GAFREH. 
 
 
A l'origine, les femmes qui ont fondé cette organisation souhaitaient montrer à leurs sœurs que leurs cotisations et leurs collectes pouvaient servir non seulement à financer les cérémonies comme les mariages ou les baptêmes, mais aussi à initier des projets de développement et à améliorer leurs conditions de vie.
 
La démarche du GAFREH
 
Le GAFREH a pour but d'amener les femmes à s'autogérer. Jouant un rôle d'intermédiaire entre les bailleurs potentiels et les groupements de femmes ou les associations membres, l'organisation bobolaise aide ces derniers à monter des projets viables et s'efforce de leur trouver des financements. 
 
Ces associations ou groupements développent diverses activité économiques telles que la production de savon, la teinture, l'élevage (boeufs, poulets, etc.), le petit commerce (ventes de légumes ou condiments), la production d'objets d'artisanat (sacs à main, poupées, etc.) à partir de matières recyclées (sacs plastiques)... 
 
Le GAFREH fonctionne sur fonds propres, grâce à des dons et aux cotisations versées par les associations membres. Ces revenus permettent de rémunérer des formateurs (médecins, enseignants, juristes, techniciens) chargés d'animer des sensibilisations et des formations auprès des groupements de femmes. Ces dernières ont ainsi pu s'informer sur leurs droits et devoirs de citoyennes ou sur les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST), bénéficier de formations techniques pour développer des activités génératrices de revenus et s'alphabétiser dans leur langue maternelle. L'association a ainsi collaboré avec des médecins lors de campagnes de sensibilisation contre le cancer du col de l'utérus et contre le Sida, en organisant à cette occasion des consultations et des dépistages gratuits. 
 
Le collectif d'associations a également mis en place depuis quelques années un programme de microcrédit, financé par son principal partenaire, le PAMER, Projet d'Appui aux Micro-Entreprises Rurales, qui a en outre financé une grande partie des machines du centre de recyclage.
 
En décembre 2006, le GAFREH a par ailleurs pu participer à la célébration de 33 mariages civils et a financé les démarches administratives pour obtenir 100 actes de naissance pour des femmes de Bobo-Dioulasso n'ayant pas d'Etat civil. L'association projette de réorganiser ce type d'activité en 2009.
 
Un centre octroyé par la mairie de Bobo-Dioulasso
Photo de femmes qui tissent le plastique.
Au centre du GAFREH, des femmes tissent le plastique
 
Le siège de l'association est également un centre de formation et de production et dispose d'une secrétaire permanente salariée par le GAFREH. Les activités des associations membres sont très variées : commerce, restauration, teinture, savonnerie... Mais au centre, les femmes se rassemblent pour fabriquer principalement des objets réalisés avec des matières plastiques recyclées, comme des sacs, des porte-clés, des poupées, des ceintures et même des petits meubles. Ce sont les femmes les plus démunies de l'association qui sont chargées de ramasser les sacs plastiques, de les laver et de les tisser, à tour de rôle, en échange d'un salaire versé par le Groupe d'Action.
 
Grâce à des partenaires au Burkina Faso, mais aussi en France, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis, l'association commercialise ses produits lors de manifestations et de foires, tant dans le pays qu'à l'étranger. Ainsi, elle possède une boutique au village artisanal de Ouagadougou et a participé depuis 3 ans à la grande Foire de Paris. Le GAFREH a été mis à l'honneur lors des défilés de mode de Ethical Fashion Show en 2006. Par ailleurs, l'association agit en France en partenariat avec l'association Débrouille, qui se charge de commercialiser les produits recyclés. En outre, le GAFREH a participé en septembre 2007 à la foire de Chalon-en-Champagne, où elle a vendu ses produits et fait des démonstrations de tissage du plastique. Les bénéfices issus de la vente de ces produits ont été ensuite répartis entre les productrices et l'association.
 
Les efforts du GAFREH ont été récompensés par de nombreux prix au Burkina ainsi qu'à l'international :
  • 1er prix de la Chambre de Commerce pour le design des productions - 2006
  • Prix UNESCO - 2005
  • 1er prix du CELTEL - 2004
  • 2ème prix de l'Organisation Africaine pour la Propriété Intellectuelle - 2004
  • 2ème prix du FERSIT (Recherche, technologie et innovation dans le domaine de l'artisanat) - 2004
  • 10ème prix de la Foire Internationale pour le Développement - 2002
  •      L'association a de plus été décorée de l'Ordre du Mérite par le Ministère de la Promotion de la Femme du Burkina Faso.
Les partenaires
 
Le GAFREH est soutenu par :
  • La Mairie de Bobo-Dioulasso
  • Le PAMER : Projet d'appui aux micro-entreprises rurales
  • Coopération TUKKI (matériel informatique)
  • Site internet réalisé par Kenza Joumady
  • Ordinateur offert par Lucien Cordier
Perspectives
 
L'association souhaite acquérir trois nouvelles machines pour la couture, ainsi qu'une machine pour fondre le plastique, mais manque pour le moment de financements. Un projet d'étendre les activités de l'association au compostage d'ordures ménagères, afin de créer une source de revenus supplémentaire est envisagé. Enfin, le GAFREH souhaite renforcer ses actions de publicité afin de trouver plus de clients, en dehors de la saison touristique (octobre à février)
Cette page a été réalisée par les membres de l'association Courants de Femmes.
 
 
Nouvelle Collection 2015 PDF Imprimer Envoyer

 
L’histoire du « Centre de recyclage des sachets plastiques », description de l’initiative PDF Imprimer Envoyer

Le 10ème prix à la Foire de l’Innovation pour le Développement que nous avons obtenu fin 2002 nous permet de lancer notre idée !!

Tri des sachets usagés avant lavage/désinfection

Nous avons participé, en décembre 2002, à la Foire de l’Innovation pour le Développement. Cette foire était organisée par la Banque Mondiale en collaboration avec le PNUD, le SIAO et la concertation nationale des structures d’appui aux artisans et PME.

Lire la suite...
 
CROCHETAGES PDF Imprimer Envoyer

Nous chrocetons des poupées, plats à fruit, des sacs fourtouts pour les courses, des sous-tasses, des paillassons etc.... à basse de sachets plastiques usagés. Tous nos objets peuvent être déclinés dans les motifs et couleurs que vous voulez mais sachez que le noir reste la couleur des sachets dominante au Burkina.

Nous avons quand même une contrainte importante: le noir est dominant, car c'est la principale couleur des sachets plastique de la région du Houet !!!

 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2

gafreh.org